Le château des anges perdus

Le château des anges perdus, urbex, sebastien loppin, sl-photographie, photographe, reims, professionnel, photographer, photography, picoftheday, bestof, picture, hdr, image, champagne-ardenne, marne

URBEX : SESSION 17

Le château des anges perdus

Début de notre escapade en région parisienne avec mes compères Sylvain et Sébastien. Après avoir fait un premier spot qui ne valait pas le coup, nous nous dirigeons vers les autres points de la carte. Nous avions 4 points à faire, mais finalement seul 2 ont été réalisables. Je vous laisse tout de même ici quelques photos des deux autres. Les deux autres étant le château des anges perdus et le château de Moulinsart que vous retrouverez dans un autre article.

Nous voilà arrivé au château des anges perdus. L’accès est plutôt aisé. Il faut dire que le château est dans un sale état. Voici ce que j’ai pu retrouver comme information sur internet. Exceptionnellement, ce lieu sera facilement identifiable car au regard de son état, le garder ne sert à rien.

Le Château du Duc d’Epernon, aussi dit ancien château des sources, daterait du XIIe siècle, époque à laquelle des textes le mentionnent en tant que château fort, sous le règne de Louis VI le Gros. Il passera ensuite entre de nombreuses mains et verra passer beaucoup de têtes couronnées.

Parmi elles, François II et son frère, le roi Charles IX, qui lui succède, se rendront tous deux au château trésifontain, tout comme leur grand-père François Ier et leur mère, Catherine de Médicis, invitée par Jean de Nogaret de la Valette, propriétaire des lieux au début des années 1570. À sa mort, son fils, Jean-Louis de Nogaret, reprend le château, et, fait Duc d’Epernon en 1580 par le roi Henri III, donne son nom au château, où a notamment été célébré le mariage d’Henri III. Bien plus tard, la famille Tasse a racheté le domaine en 1936 et en est restée propriétaire jusqu’en 2006 et son rachat par le promoteur JPImmo.

Je vous laisse découvrir au travers de ces quelques photos ce qui devait être un son époque un lieu d’exception

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *